Interview de Judith, étudiante Keep Learning French !

Interview de Judith

Interview de Judith, étudiante Keep Learning French !

Corinne a fait une interview de Judith, anglaise vivant en Australie. Déjà 4 séjours à IFALPES avec Colin, son mari. Et qui continue le français avec des cours en ligne !

Pourquoi le français dans ton choix d’une langue étrangère ?

Je suis anglaise et j’ai grandi en Angleterre. Donc pendant ma jeunesse  j’ai passé plusieurs vacances en France et j’ai appris le français à l’école.

Au fil des années, j’aurais voulu recommencer mais je n’ai jamais eu le temps. Cela faisait longtemps que je n’avais pas étudié la langue!  J’ai pris ma retraite il y a 8 ans et voilà j’ai de la chance!  Je peux me concentrer sur le français.

J’adore cette belle langue et j’ai plusieurs amis français qui me sont chers. Je préfère leur parler en français.

L’apprentissage d’une langue est une belle gymnastique pour le cerveau.

Comment as-tu choisi IFALPES à Annecy  et qu’est-ce qui t’a plu dans cet environnement ?

On s’est documentés sur Internet. Nous voulions vivre comme des Français. On cherchait une école de grande qualité.  D’un côté nous aimons les grandes métropoles comme Paris, Lyon et Nice. De l’autre côté, nous ne voulions pas y rester plus de 2 mois !

Mon mari et moi, nous aimons faire du vélo et on cherchait une région montagneuse. Heureusement, on a eu l’occasion d’aller à Annecy pour la première fois lors d’un séjour en France. On n’y a passé qu’une seule journée. Nous y avons vadrouillé et je me rappelle m’être sentie à l’aise. Nous avons adoré cette ville :  le lac, la présence des montagnes, la vieille ville charmante et envoûtante. Cette ville est impressionnante !

Donc, au moment de décider d’un séjour linguistique, on a voulu y retourner. On a contacté IFALPES et son équipe. Et tout s’est arrangé !

On a passé 4 séjours en été : les souvenirs des belles randonnées avec vue sur le Mont-Blanc sont inoubliables ! Et les petits cafés et  restaurants dans lesquels on a passé de bons moments !

Choisis 3 mots pour définir l’école d’IFALPES à ANNECY ?

D’après mon  expérience, je choisirais d’abord « accueillante » car toute l’équipe est toujours là pour vous aider et répondre à vos questions.

Le deuxième , c’est la « passion » , celle des professeurs qui aiment leur métier et la langue, c’est très important pour moi.

Et le troisième mot , c’est une expression : le rapport « qualité-prix » . C’est remarquable toutes ces activités, cette qualité, cette capacité à faire vivre ensemble des cultures différentes pour un prix attractif. Pour les retraités que nous sommes, ce n’est pas un problème mais pour les jeunes et les étudiants, c’est un atout !

Dans la situation de crise sanitaire  actuelle, est-ce tu penses que l’enseignement à distance est une bonne idée ?

C’est une excellente solution pour continuer à étudier et à parler. Je trouve que, en ligne , les étudiants s’entraident plus, s’écoutent plus les uns les autres. J’ai assisté à des cours en ligne et à des ateliers en ligne avec IFALPES, il y a toujours une bonne ambiance! C’était difficile d’imaginer ça avant de tenter l’expérience mais, malgré l’écran, on peut communiquer et apprendre dans de très bonnes conditions, comme en présentiel.

Et je pense vraiment que j’ai fait des progrès !

Tu as pu faire l’expérience des deux systèmes d’enseignement (en présentiel à Annecy, puis,  en ligne ).

Est-ce que tu en préfères un ?

Pour moi, il y a un point clé.  Tous les systèmes d’enseignement, aussi merveilleux soient-ils, peuvent mener au défi. Il y a des défis pour tout le monde. Je suis pragmatique et  franchement, je préfère l’enseignement en présentiel mais c’est impossible en ce moment à cause de la situation sanitaire internationale. Donc , je suis ravie de continuer à apprendre, même en ligne. Cela me donne l’occasion d’atteindre mon objectif d’avoir une langue plus fluide. Je suis très contente.

Le décalage horaire entre la France et l’Australie est de 10 heures de plus ! Est-ce que c’est un problème ?

Oui bien sûr mais je pense qu’on doit se préparer, s’organiser, plus planifier. C’est pas facile mais c’est possible. Si on est motivé, et même si c’est tard dans la journée,  tout est mieux que d’arrêter les cours  de français !

Est-ce que tu  recommanderais les cours en ligne à des étudiants hésitants ?

Je leur conseillerais de suivre de tels cours à IFALPES, les profs savent laisser sa place à chacun ! Vous profiterez pleinement et vous ne le regretterez pas !

Tu as des projets avec la France et le français ?

Oui, mais en Australie en ce moment on n’a pas le droit de quitter le pays.

Il est douteux qu’on puisse voyager en 2021. Il est probable que je vais aller en France en 2022. On projette de suivre un cours  à IFALPES  à Annecy. Nous avons des amis en France que nous avons hâte de revoir !

Toute l’équipe d’IFALPES vous attend,  chers Judith et Colin , pour votre cinquième séjour et pour notre plus grand plaisir !

Partager cette publication